22.5.06

Internet, futur "grand" de la distribution


Le Monde des Livres a publié un article vendredi dernier sur la vente des livres sur Internet, secteur qui connaît la progression la plus importante - plus de 30% par an en moyenne d'après les chiffres cités. On ne sera pas surpris de savoir que Amazon et la FNAC sont au "coudes à coudes avec près des deux tiers du marché" mais il est intéressant d'apprendre que "60% des connexions du site de la FNAC sont de simples consultations" et que les pré-commandes suscitent l'engouement des internautes.


Cet article donne l'occasion de revenir sur le dossier paru le 21 avril dernier dans Livres-Hebdo sur l'édition à l'assaut du web. Alors que souvent l'édition en France donne l'impression de ne pas vraiment avoir appréhendé le média Internet, cet article résolument (trop ?) positif insistait sur les initiatives de plusieurs éditeurs. "Les sites plaquette ou catalogue en ligne, c'est fini" annonce ainsi Yannick Lebouquin le responsable du pôle Internet de Nathan (quand on voit nombre de sites d'éditeurs, ça paraît pourtant être encore la norme... ). Pour résumer : les internautes sont là mais ils sont exigeants, notamment pour la mise à jour et l'ergonomie, ce qui fait que de plus en plus d'éditeurs ont une ou plusieurs personnes dédiées à ce média. Les prix pour la réalisation d'un site sont "raisonnables" ("bien moins cher qu'une campagne de pub dans la presse"). Les éditeurs peuvent ainsi avoir une vitrine mondiale qui sert à informer le lecteur, promouvoir leurs ouvrages (y compris en ciblant les blogeurs et les sites spécialisés) mais pas encore à vendre directement pour la plupart.


Parmi les éditeurs cités pour leurs initiatives : Univers Poche (pourquoi encore un site en frames ?!), Nathan (près de 3 millions de visites en septembre dernier), Larousse (100 000 visites mensuelles en période de pointe), Dunod et ses blogs auteurs lancés en septembre dernier (exemple : http://www.multipliezvosidees.com/ ou http://www.systemesdecouts.com/) ou le Diable Vauvert qui est celui qui expérimente le plus.

Bref, un dossier à lire qui montre aussi qu'il reste beaucoup à faire : combien d'éditeurs intègrent des sites dans leurs envois en service de presse ? combien réussissent à apporter un vrai plus dans les sites qui accompagnent certains ouvrages ? combien utilisent les liens promotionnels pour promouvoir leurs productions ? combien sont prêts à faire l'effort d'une réelle animation et d'un dialogue avec les lecteurs ?

1 Commentaire(s):

Anonymous Justine a dit...

Internet pour publier les livres ? Oh pitié, laissez-les aux éditeurs traditionnels ! La toile est déjà atrocement truffée d'horreurs, on ne saurait en augmenter l'ampleur !

Je passais par là...

On ne sait jamais, je laisse l'adresse de mon site, petit blog de rien du tout... d'ici qu'une vague d'ennui secoue la France, vous aurez de quoi faire :)

28/5/06 20:57  

Enregistrer un commentaire

<< Accueil